Vendée : des centaines d'oiseaux marins échoués sur les plages

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Des centaines de volatiles ont été retrouvés sur les plages de l'Atlantique. Une grande partie de ces oiseaux seraient morts par manque de nourriture.
Vendée : des centaines d'oiseaux marins échoués sur les plages Des centaines de volatiles ont été retrouvés sur les plages de l'Atlantique. Une grande partie de ces oiseaux seraient morts par manque de nourriture. (France 2)
Article rédigé par France 2 - T. Petit, A. Brignoli, J. Wild, M. Hollender, L. Rouvray, A. Lopez, @RevelateursFTV
France Télévisions
France 2
Des centaines de volatiles ont été retrouvés sur les plages de l'Atlantique. Une grande partie de ces oiseaux seraient morts par manque de nourriture.

Des cadavres d’oiseaux sont échoués par dizaines sur une plage vendéenne. Il s’agit de guillemots, des cousins des pingouins qui vivent au large de l’océan Atlantique. Leurs corps ont été charriés par les courants jusqu’au rivage, un phénomène inhabituel constaté par Antoine Prevel, bénévole de Sea Shepherd. Toute la côte Atlantique est touchée. Comment expliquer une telle surmortalité ? 

Une espèce déjà rare 

Dans un laboratoire, les cadavres des guillemots sont autopsiés. La conclusion est sans appel : tous sont morts de faim et d’épuisement. "On voit qu’ils ont un peu maigri : les guillemots, on est aux alentours des 800, 900 g. Tous ceux que j’ai eus, sur la moyenne, on est à peu près à 600 g", commente un chercheur. La fatigue et le manque de nourriture sont probablement causés par les tempêtes à répétition des dernières semaines. Avec la forte houle, les guillemots n’ont pu ni se reposer ni apercevoir les bancs de poissons qu’ils pêchent habituellement. Des disparitions d’autant plus inquiétantes que l’espèce était déjà rare en France.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.