Var : le domaine viticole du Château de Berne condamné à près de 500 000 euros pour avoir défriché l'habitat des tortues d'Hermann

Le Château de Berne a été condamné à près de 500 000 euros pour avoir défriché cinq hectares de la réserve naturelle de la plaine des Maures dans le Var, en 2019.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Une tortue d'Hermann rampe sur des rochers moussus, après avoir survécu aux récents incendies de forêt à La Garde-Freinet, dans le Var, dans le sud de la France, le 20 août 2021. (SYLVAIN THOMAS / AFP)

Le domaine du Château de Berne a été condamné ce vendredi 24 septembre après-midi devant le tribunal de Draguignan à payer 100 000 euros d’amende et 375 700 euros de préjudice écologique pour avoir défriché cinq hectares de la réserve naturelle de la plaine des Maures dans le Var, en 2019. Il a altéré l'habitat des tortues d'Hermann, espèce protégée, indique France Bleu Provence.

La somme sera affectée à la protection de la tortue d’Hermann. L'ancien responsable du domaine écope lui de 65 000 euros d'amende.

Un niveau de protection renforcé

Le défrichage a eu lieu en février 2019. À l'époque les agents de la réserve naturelle ont été alertés par des fumées provenant du domaine viticole Clos de Maurin, qui appartient au Château de Berne. Une fois sur place, les agents découvrent une tortue décédée et une autre en piteux état - elle sera euthanasiée.

Le niveau de protection renforcé de cette zone ne pouvait pas être ignoré par les personnes ayant défriché, estime la conservatrice de la réserve. C'est un secteur rouge pour la protection de ces tortues.

Le château s'est justifié en expliquant que la zone était en jachère depuis longtemps et qu'avant, il y avait des vignes et donc une activité agricole.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Biodiversité

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.