Surpêche : l'Union européenne s'accorde pour muscler les contrôles et améliorer la traçabilité

Le compromis final du texte présenté en 2018 par la Commission européenne prévoit une surveillance accrue pour tous les navires.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Des bateaux de pêche dans le port de Tuineje sur l'île de Fuerteventura aux Canaries (Espagne), le 16 janvier 2023. (GUIZIOU FRANCK / HEMIS.FR / AFP)

Caméras à bord des navires, traçabilité accrue et contrôles plus stricts sur les captures... Le Parlement européen et les Etats de l'Union européenne (UE) se sont accordés, mercredi 31 mai, sur des mesures pour lutter contre la surpêche, après plusieurs années d'âpres négociations.

Conclu dans la nuit entre la présidence suédoise du Conseil de l'UE, qui négociait au nom des Etats, et les négociateurs du Parlement européen, le compromis final prévoit une surveillance accrue pour tous les navires. La Commission européenne avait proposé dès mai 2018 une révision des méthodes de contrôle des activités de pêche, mais les Vingt-Sept ont mis trois ans pour arrêter leur position avant d'engager de longs pourparlers avec les eurodéputés, notamment sur les marges d'erreur autorisées.

La Commission veut éviter la "sous-déclaration" 

Les Etats devront être en mesure de suivre la position de tous les bateaux de pêche, quelle que soit leur taille, qui devront tous enregistrer leurs prises électroniquement. Les navires de 18 mètres ou plus jugés à risque devront également s'équiper de "systèmes de surveillance électronique", comme des capteurs ou des caméras embarquées.

L'objectif est de "garantir le respect de l'obligation de débarquement", précise un communiqué du Parlement. Les négociations avaient longtemps achoppé sur la marge d'erreur maximale tolérée entre les quantités évaluées par les patrons-pêcheurs dans leur carnet de bord et les quantités effectivement débarquées. La Commission avait même menacé de retirer son texte en cas d'accord jugé trop accommodant, susceptible d'encourager la "sous-déclaration".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.