Séance de rattrapage pour Édouard Philippe et Emmanuel Macron

Lundi 6 mai, Edouard Philippe a voulu renouer les liens avec les corps intermédiaires et Emmanuel Macron avec la jeunesse via la protection de la biodiversité.

France 3
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Les corps intermédiaires ont été reçus lundi 6 mai par le Premier ministre à Matignon. Edouard Philippe fera tout pour développer les freins à l'embauche en s'appuyant sur les préfets et les présidents de région. Un changement de méthode et de comportement, car le Premier ministre avait beaucoup négligé jusqu'ici les corps intermédiaires, les associations d'élus et les organisations environnementales à l'heure où le grand débat national a remis à l'ordre du jour la démocratie participative. Aucune mesure concrète avant juin, mais syndicats et patronat sont satisfaits de revenir dans le jeu de la concertation.

Macron l'écologiste

Emmanuel Macron, lui, s'est exprimé lundi après-midi après avoir reçu le rapport alarmant sur la biodiversité. C'est un virage vert du président, car la biodiversité et l'écologie étaient absentes de ses dernières annonces. Emmanuel Macron a lancé un appel à la jeunesse, "notre meilleure alliée". Il espère ramener la jeunesse aux urnes le 26 mai alors que les jeunes manifestent en Europe contre l'inaction des gouvernements en matière d'écologie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le chef de l\'Etat, Emmanuel Macron, et le Premier ministre, Edouard Philippe, le 10 décembre 2018 à Paris. 
Le chef de l'Etat, Emmanuel Macron, et le Premier ministre, Edouard Philippe, le 10 décembre 2018 à Paris.  (YOAN VALAT / POOL / AFP)