Normandie : les moulins à eau disparaissent peu à peu au profit des poissons migrateurs

Publié Mis à jour
Normandie : les moulins à eau disparaissent peu à peu au profit des poissons migrateurs
FRANCE 2
Article rédigé par
P.Moisson, J.Duboz, P.Limens - France 2
France Télévisions

Les moulins à eau sont de plus en plus asséchés ou détruits pour permettre aux poissons migrateurs de continuer leur route. Mais des solutions existent pour préserver le patrimoine et la biodiversité. 

En Seine-Maritime, le moulin de Penthièvre, un moulin à eau du XIIe siècle, est menacé depuis 15 ans. La loi prévoit d'effacer tous les ouvrages qui barrent la route des poissons migrateurs. Son propriétaire, Bernard-Marie Leibovici, se bat pour garder ce moulin en état. Un amendement de la loi climat, voté en première lecture, prévoit l'arrêt des destructions s'il est adopté définitivement. "Ça signifie une prise de conscience de la part des politiques qui commencent à dire stop aux dérives d'une administration en roue libre", lance-t-il.

Des solutions sont possibles 

Mais Bastien Coriton, maire (DVG) de la commune de Rives-en-Seine, a en revanche pu constater les effets bénéfiques sur la biodiversité de la destruction des barrages ces dernières années. Depuis que la rivière a été remise dans son lit d'origine, il a constaté le retour progressif de truites de mer, une espèce de poisson migrateur. Pour éviter la destruction, des travaux de détournement sont possibles. Dans une commune du département, une passe à poisson contourne un barrage et leur permet de continuer leur route. Depuis 2006, près de 5 000 moulins à eau ont dû détruire leur barrage. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.