Cet article date de plus d'un an.

Gabon : une forêt surveillée et protégée par les habitants

Publié Mis à jour
Gabon : un forêt surveillée et protégée par les habitants -
Gabon : un forêt surveillée et protégée par les habitants Gabon : un forêt surveillée et protégée par les habitants - ()
Article rédigé par France 2 - N.Bertrand, L.Chaussoy, K.Le Bouquin
France Télévisions
Le Gabon est composé à 90% de forêt. Des centaines d'hommes la surveillent et la protègent. Si les animaux sont victimes de braconnage, les arbres sont menacés par les trafiquants de bois.

La forêt d’Afrique centrale absorbe des millions de tonnes de CO2 et abrite des milliers d’espèces animales. C’est la deuxième plus grande forêt du monde après l’Amazonie. Parmi les pays qu’elle recouvre, il y a le Gabon. Les hommes y ont appris à protéger et à vivre avec la forêt, qui constitue 90% du pays. Ce matin-là, Saturnin se réveille au milieu de la forêt. Passionné, il dort régulièrement tout en haut d’un mirador pour observer les animaux sauvages. Comme des éléphants de forêt, une espèce rare qui est victime de braconnage et la déforestation. Ils ne vivent presque plus qu’au Gabon. Le pays est devenu un sanctuaire pour des dizaines d’espèces menacées.

Des gardes-forestiers en surveillance permanente

"C’est vraiment un paradis pour les animaux parce qu’ils retrouvent tout ici. Vous avez l’herbe, vous avez les sels minéraux, vous avez de l’eau qui coule", explique l’homme. Puis il quitte son perchoir pour une randonnée dans la forêt, dans l’un des treize parcs nationaux du Gabon. Comme la zone est protégée, personne ne peut s’y rendre seul. Il faut obligatoirement être avec des gardes-forestiers. Ils sont des centaines à surveiller en permanence les animaux, mais aussi les visiteurs.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.