Cueillette des jonquilles : une tradition incontournable au printemps

Publié Mis à jour
Cueillette des jonquilles : une tradition incontournable au printemps
Article rédigé par
E. Prigent, J-C. Martin - France 2
France Télévisions

Dans l'Ain, comme partout, les sous-bois sont parés depuis peu d'un joli manteau jaune. Après le printemps qui est enfin arrivé, ce sont les jonquilles qui sont là. Pour la cueillette, il y a quand même quelques règles à respecter.

Dans les sous-bois de Vergongeat (Ain), elles brillent d'un jaune éclatant. Les jonquilles, de la famille des narcisses, poussent ici à foison. Et si leur senteur est discrète, elles diffusent comme un parfum de bonne humeur parmi les promeneurs. Venir ici en famille, à la sortie de l'hiver, c'est une tradition devenue incontournable. "De génération en génération, c'est mes parents qui m'ont emmené ici la première fois, qui continuent d'ailleurs de venir", dit une promeneuse.

Attention à ne pas arracher les bulbes

Cette année, les sous-bois sont particulièrement fournis. Une terre riche, de l'humidité toute l'année et surtout un site respecté par les cueilleurs, qui font attention à ne pas arracher les bulbes. "Les jonquilles se multiplient par les oignons, donc si on les arrache, l'année prochaine il y en a de moins en moins", indique une femme. Les bonnes pratiques recommandent aussi un à deux bouquets maximum par personne, mais rien n'empêche de revenir plusieurs fois.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.