Biodiversité : les sols sont de moins en moins fertiles

La destruction de la nature menace l'Homme au moins autant que le réchauffement climatique, avertissent les experts mondiaux de la biodiversité réunis à Paris sous l'égide de l'ONU.

France 3
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Labours intensifs, pesticides, monocultures... L'activité humaine bouleverse la santé de nos sols. Ils sont de moins en moins fertiles, car de moins en moins vivants. Depuis trente-cinq ans, Lydia et Claude Bourguignon, alertent sur l'érosion des sols. À Marey-sur-Tille (Côte-d'Or), le constat est alarmant sur le sol d'un champ, à cause des engrais chimiques et du labour. Le sol finit par se désagréger sous la pression de l'eau. En France, le phénomène est particulièrement marqué dans le Sud-Ouest, la région Rhône-Alpes, la Bretagne et le Nord. Le couple a comparé de la terre d'un champ conventionnel et d'un bio. Le contraste est saisissant. Dans l'échantillon bio, toute une vie se déploie tandis que dans la terre labourée et traitée, il n'y a quasiment rien.

95% de notre nourriture vient de la terre

Pour Christophe Gatineau, à Compreignac (Haute-Vienne), la solution est d'utiliser des vers de terre dans son jardin. Il défend une agriculture avec des techniques douces et n'utilise aucun produit phytosanitaire. Un peu partout dans le monde, la pression sur les sols augmente et leur qualité se dégrade. Une urgence pour beaucoup de scientifiques puisque 95% de notre nourriture provient directement ou indirectement de la terre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Slogan marqué sur le sol lors d\'une action écologiste de désobéissance civile à la Défense à Paris, le 19 avril 2019. 
Slogan marqué sur le sol lors d'une action écologiste de désobéissance civile à la Défense à Paris, le 19 avril 2019.  (DENIS MEYER / HANS LUCAS / AFP)