Biodiversité : des chercheurs à la poursuite des baleines pour mieux les comprendre

Des chercheurs partent à la poursuite des baleines et autres mammifères marins dans l'océan Atlantique, aux abords de l'archipel français de Saint-Pierre-et-Miquelon. Leur but ? Mieux comprendre les comportements des espèces.

FRANCE 3
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Poursuivre pour mieux comprendre. C'est ainsi que pourrait se résumer l'expédition menée par les chercheurs de l'université de Floride (États-Unis). Équipés de matériel, ils sont partis à la rencontre des baleines et des mammifères marins à bord d'un bateau, arbalète à la main. "Cette flèche, elle est équipée d'un flotteur qui fait également office de stoppeur. Donc on projette la flèche sur l'animal. Ça va faire un prélèvement qui va être une mine d'informations sur l'écologie alimentaire, le régime alimentaire des animaux, leur appartenance génétique", affirme un biologiste sur un bateau pneumatique.  

Des animaux dérangés pour la bonne cause 

Pour ne pas trop déranger les espèces protégées et limiter leur stress, les équipes de scientifiques font au plus vite. "Le dérangement que l'on crée avec les animaux, il est de courte durée puisqu'on collecte notre échantillon, notre photo, et on passe à autre chose. On estime que le bénéfice scientifique et pour la conservation des animaux et supérieur au dérangement que l'on occasionne", affirme quant à lui un autre biologiste de l'université américaine.  

Le JT
Les autres sujets du JT

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Une baleine à bosse au large de Revillagigedos (Mexique), le 1er décembre 2016.
Une baleine à bosse au large de Revillagigedos (Mexique), le 1er décembre 2016. (GERARD SOURY / BIOSPHOTO / AFP)