Cet article date de plus d'un an.

Tarn : 150 personnes réunies à Sivens et Gaillac, cinq ans après la mort de Rémi Fraisse

Ce rassemblement avait lieu cinq ans jour pour jour après la mort du jeune militant écologiste, décédé après l'explosion d'une grenade des forces de l'ordre lors d'une manifestation contre le barrage de Sivens.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les manifestants se sont d'abord rendus sur le site de Sivens pour un moment de recueillement, avant de venir à Gaillac; (ROMAIN DEZEQUE / RADIO FRANCE)

Cent-cinquante personnes se sont réunies samedi 26 octobre dans le Tarn, pour rendre hommage à Rémi Fraisse, rapporte France Bleu Occitanie. Ce rassemblement avait lieu cinq ans jour pour jour après la mort du jeune militant écologiste, décédé après l'explosion d'une grenade des forces de l'ordre lors d'une manifestation contre le barrage de Sivens.

Les manifestants se sont d'abord rendus sur le site de Sivens pour un moment de recueillement, avant de venir à Gaillac. Certains manifestants ont affiché leur colère : "Je savais que ça allait mal se terminer", assure ainsi un militant présent à Sivens le 26 octobre 2014.

On voyait que les flics étaient là pour taper, par pour autre chose. Alors qu'il n'y avait rien qui se passait, rien à protéger.

un manifestant

à France Bleu Occitanie

Une trentaine de gilets jaunes ont accompagné les militants écologistes. L'un d'entre eux déclare : "Nous en tant que gilets jaunes, on est victime de violences policières comme l'a été Rémi." La justice s'est prononcée une première fois sur l'éventualité d'un procès sur la mort de Rémi Fraisse. Les juges d'instruction ont ordonné un non-lieu en faveur du gendarme qui a lancé la grenade offensive. Cette ordonnance doit être confirmée en appel le 9 janvier prochain.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.