Appareils électroniques : un indice de réparabilité dès le 1er janvier

C’est une première. La France met en place un indice de réparabilité des appareils électroniques, qui seront notés de 1 à 10. Mais sera-t-il fiable ?

France 3
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Vendredi 1er janvier 2021, un nouveau logo devrait apparaître sur les smartphones ou les appareils électroménagers. Des notes de 1 à 10 indiquent le niveau de réparabilité des appareils électroniques en vente. Les téléviseurs, ordinateurs portables, tondeuses à gazon et lave-linge sont concernés. Le but : acheter mieux pour jeter moins. "Dans le cycle de vie complet d’un appareil, la phase qui consomme le plus d’émission de CO2, c’est la fabrication. Donc plus les appareils durent longtemps, plus on va pouvoir les réparer, moins on va émettre de CO2 au total", explique Régis Koenig, directeur de la politique service Fnac-Darty.

Un critère d’achat

"Pour moi, c’est un critère d’achat important", affirme une cliente. La note sera attribuée par les constructeurs eux-mêmes selon plusieurs critères : la documentation du fabricant, la facilité à démonter, ainsi que la disponibilité et le prix des pièces détachées. Sera-t-elle fiable ? Les fabricants seront contrôlés par les services de l’Etat et risquent 15 000 euros d’amende en cas de triche, ce qui reste insuffisant pour les associations de consommateurs.   

Le JT
Les autres sujets du JT
Un homme profite du confinement pour couper l\'herbe de son jardin, à Cassagne (Haute-Garonne), le 20 mars 2020.
Un homme profite du confinement pour couper l'herbe de son jardin, à Cassagne (Haute-Garonne), le 20 mars 2020. (LILIAN CAZABET / HANS LUCAS / AFP)