Antilles : un plan d'urgence contre les algues brunes

En Guadeloupe et en Martinique, les algues brunes, toxiques et malodorantes, envahissent les plages. L'État a annoncé un plan d'urgence et une aide de 3 millions d'euros.

Voir la vidéo
France 2

Des kilomètres de plages paradisiaques sont envahis par les algues brunes, les sargasses. Depuis quelques mois, Guadeloupéens et Martiniquais doivent cohabiter avec cet intrus malodorant et toxique à cause du gaz qu'il dégage : l'hydrogène sulfuré. Depuis le début de la semaine, la petite île de La Désirade, au large de la Guadeloupe, est isolée. Les bateaux ne peuvent plus sortir du port, les Commerces sont fermés faute de clientèle. Certains restaurants doivent même réparer des dégâts causés par les émanations des algues, tout est noirci.

L'État met en place un plan d'urgence

L'État annonce un plan d'urgence, 3 millions d'euros sont débloqués et davantage d'équipes sur le terrain pour le ramassage. Certains habitants estiment que ces renforts arrivent trop tard pour un problème qui persiste depuis plusieurs années. Emportées par les courants, les sargasses proviennent de l'embouchure du fleuve Amazone et prolifèrent depuis plusieurs années. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Une vue de Marie-Galante en Guadeloupe, le 27 juillet 2017
Une vue de Marie-Galante en Guadeloupe, le 27 juillet 2017 (GILLES MOREL / SIPA)