VIDEO. Elie Wiesel : l'homme qui symbolisait la paix

Elie Wiesel est décédé hier, samedi 2 juillet, à 87 ans. Un grand humaniste, penseur et écrivain qui obtiendra le Prix Nobel de la paix. Déporté à l'âge de 15 ans, il avait survécu à la Shoah.

France 2

Elie Wiesel avait fait de la paix son combat. Respecté dans le monde entier, souvent acclamé. Lui, le rescapé de camps de concentration nazis devenu au gré de ses engagements Prix Nobel de la paix. Né en Roumanie en 1928, il est déporté à l'âge de 15 ans à Auschwitz où sa mère et sa plus jeune sœur sont assassinées. Transféré au camp de Buchenwald, on le voit sur une photo prise à la libération par les troupes américaines.

Une vie d'engagements sur les terrains de guerre

Les années qui suivent, Elie Wiesel les passe en France. Des études à la Sorbonne, puis des débuts comme journaliste avant l'écriture de "La Nuit", témoignage sur l'enfer des camps de la mort qui deviendra un best-seller mondial. Sa vie sera ensuite faite d'un engagement de tous les instants sur les terrains de guerre : les Balkans, les camps de réfugiés, ou l'Afrique où il conseille l'acteur américain George Clooney. Nommé messager de la paix par l'ONU, il était toujours prêt à dénoncer la folie des hommes. Partout dans le monde, il perpétuait la mémoire de la Shoah. Devenu américain en 1963, Elie Wiesel est mort à New York hier.

Le JT
Les autres sujets du JT
Elie Wiesel, le 2 mars 2015, à Washington (Etats-Unis).
Elie Wiesel, le 2 mars 2015, à Washington (Etats-Unis). (WIN MCNAMEE / AFP)