Cet article date de plus de huit ans.

Edward Snowden redoute "un procès inéquitable" aux Etats-Unis

Le gouvernement du Nicaragua a révélé samedi soir que l'ex-consultant du renseignement américain Edward Snowden avait expliqué, dans sa lettre de demande d'asile, sa crainte de ne pas être jugé de façon équitable aux Etats-Unis. Il estime que son cas est "très semblable à celui du soldat américain Bradley Manning", accusé d'avoir communiqué quelque 700.000 documents confidentiels au site WikiLeaks.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Reuters)

"Moi, Edward Snowden, citoyen des Etats-Unis, vous écris pour demander l'asile à la république du Nicaragua étant donné le risque que je cours d'être poursuivi par le gouvernement et ses agents ". Le gouvernement du Nicaragua a rendu publique samedi soir la lettre de demande d'asile Edward Snowden, l'ex-consultant du renseignement américain qui a révélé le programme américain secret de surveillance des communications mondiales Prism.

"Etant donné les circonstances, il est improbable que j'aie un procès juste ou que je sois traité de façon convenable avant le procès, et je risque la prison à vie ou même la mort ", écrit Edward Snowden dans cette lettre. "Certaines des accusations présentées à mon encontre par le ministère américain de la Justice se rapportent à la loi sur l'espionnage de 1917, qui prévoit pour certaines d'entre elles la prison à vie ", écrit-il.

Il estime que son cas est "très semblable à celui du soldat américain Bradley Manning ", accusé d'avoir communiqué quelque 700.000 documents confidentiels au site WikiLeaks et actuellement jugé aux Etats-Unis. Ce dernier a été emprisonné et traité de manière "inhumaine ", juge Edward Snowden. 

Edward Snowden est invisible depuis son départ de Hong Kong

L'ex-consultant de la NSA est actuellement bloqué depuis deux semaines dans la zone de transit de l'aéroport de Moscou-Cheremetievo. Il est recherché pour espionnage par Washington et invisible depuis son départ de Hong Kong le 23 juin.

Le jeune homme a toutefois fait parler de lui ce dimanche, avec une interview publiée par le journal allemand Der Spiegel . Dans cet entretien donné avant ses premières révélations, il affirme que les pays occidentaux, qui se sont indignés après ses déclarations sur l'espionnage des pays de l'Union européenne pratiqué par la NSA, coopèrent en fait avec elle depuis longtemps.

Edward Snowden a demandé l'asile à 21 pays, dont la plupart ont refusé à l'image de la France. Trois pays latino-américains, le Venezuela, le Nicaragua et la Bolivie, sont prêts à l'accueillir. Mais l'incertitude plane sur la manière dont il pourrait rejoindre un pays d'accueil.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.