Ebola : fin de l’épidémie en Sierra Leone

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré ce samedi la Sierra Leone exempte de la transmission du virus Ebola. Le premier cas avait été déclaré en mai 2014.

(La Sierra Leone, ici en décembre 2014, avait pris des mesures d'exception pour lutter contre l'épidémie © REUTERS / Baz Ratner)

Après 42 jours sans nouveau cas déclaré de fièvre Ebola en Sierra Leone, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a estimé officiellement que l’épidémie était endiguée dans ce pays d’Afrique de l’Ouest. Le virus a tué plus de 4.000 personnes en Sierra Leone.

A LIRE AUSSI ►►►Ebola : "Les habitants ne se serrent plus la main" en Sierra Leone

La Sierra Leone est, après le Liberia début septembre, le deuxième des trois pays les plus affectés par le virus Ebola à en être officiellement exempté. L’annonce samedi a été marquée par une veillée aux bougies dans la capitale Freetown. Les habitants avaient dû se plier à des mesures d’exceptions comme le confinement et l’état d’urgence l’été 2014.

Un pays est déclaré exempt de transmission d’Ebola lorsque deux périodes de 21 jours se sont écoulées sans nouveau cas depuis le second test négatif sur un patient guéri. Le délai correspond à la durée maximale d’incubation du virus. La prudence reste toutefois de mise puisque de nouveaux cas sont toujours déclarés en Guinée.

Les victimes du virus Ebola se sont essentiellement concentrées dans trois pays limitrophes : la Guinée, d'où est partie l'épidémie en décembre 2013, la Sierra Leone et le Liberia.