Cet article date de plus de sept ans.

Du riz de Fukushima exporté pour la première fois

C'est une première depuis la catastrophe nucléaire de mars 2011. Du riz qui a poussé à 60 km de la centrale va être vendu à Singapour.
Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 (Du riz en train de pousser à 40 km de Fukushima © REUTERS | Kim Kyung Hoon)

 Ce riz a poussé à 60 kms à l’ouest de la centrale nucléaire de Fukushima. Et c’est la première fois depuis la catastrophe qu’il va pouvoir être vendu hors du Japon. Les 300 kgs commandés par un magasin de Singapour ont déjà passé un test de radioactivité côté nippon. Et ils se situent dans les standards. Ils doivent encore être contrôlés par les autorités sanitaires singapouriennes.

La provenance de ces kilos de riz sera clairement indiquée. Ils ne pourront être vendus en vrac ou mélangés à d’autres variétés. Malgré ces précautions, la fédération agricole japonaise a tout de même décidé d’envoyer ses membres en faire la promotion directement dans les rayons ce week-end.

La province de Fukushima avait déjà repris ses exportations de fruits, mais aucun pays n’acceptait encore d’acheter son riz, denrée si populaire en Asie. C'est donc un petit signe positif pour elle, qui produisait 100 tonnes de riz, pêches et pommes par an avant l’accident. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.