Cet article date de plus de dix ans.

Dix sept personnes ont été arrêtée à la suite de l'attentat survenu contre l'ambasse des Etats-Unis à Sarajevo.

L'homme, qui a tiré vendredi contre le bâtiment de l'ambassade des Etats-Unis à Sarajevo, avant d'être blessé par la police, est hospitalisé à Sarajevo.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Mevlid Jasarevic, auteur présumé du mitraillage de l'ambasse américaine. (ELVIS BARUKCIC / AFP)

L'homme, qui a tiré vendredi contre le bâtiment de l'ambassade des Etats-Unis à Sarajevo, avant d'être blessé par la police, est hospitalisé à Sarajevo.

L'attaquant présumé de l'ambassade américaine, identifié par la police bosnienne comme étant Mevlid Jasarevic, 23 ans, est originaire de Novi Pazar. Le directeur de l'agence de renseignement bosnienne, Almir Dzuvo, a confirmé vendredi qu'il entretenait des liens avec le mouvement wahhabite en Bosnie , une branche intégriste de l'islam.

"La police a arrêté dix-sept personnes soupçonnées d'appartenir au mouvement radical wahhabite et d'avoir entretenu des liens étroits avec Mevlid Jasarevic", attaquant de l'ambasade américaine, a indiqué le ministère de l'Intérieur serbe, dans un communiqué.

Douze suspects sont domiciliés à Novi Pazar, deux à Tutin et deux à Sjenica, des villes situées dans le Sandzak, une région à forte population musulmane, a-t-on précisé de même source, ajoutant qu'un ressortissant de Bosnie avait également été arrêté.

Les descentes de la police serbe ont concerné 18 endroits, où ont été saisis des ordinateurs, quelque 1.800 CD, une cinquantaine de cartes de téléphones, des caméras, des cassettes audio et vidéo, ainsi que des livres propageant des idées du mouvement, selon le communiqué. En Bosnie voisine, la police et le parquet ont également entamé des perquisitions, a dit le ministre bosnien de la Sécurité, Sadik Ahmetovic.

Il s'agit d'une attaque sans précédent en Bosnie contre un bâtiment américain et d'un incident qui illustre les dangers terroristes menaçant ce pays des Balkans.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.