Deux Suisses retenus en Libye depuis plus d'un an ont été condamnés mardi à une peine de 16 mois de prison

Il s'agit de Max Göldi, directeur de l'antenne libyenne du groupe d'ingénierie helvético-suédois ABB, et Rachid Hamdani, un entrepreneur de BTP.Ils avaient été retenus en Libye après l'interpellation d'un des fils du colonel Mouammar Kadhafi, Hannibal, et de son épouse, Aline, à Genève pour avoir maltraité leurs domestiques.

Manifestation devant l\'ambassade de Suisse à Tripoli le 24 juillet 2008
Manifestation devant l'ambassade de Suisse à Tripoli le 24 juillet 2008 (AFP - Mahmud Turkia)

Il s'agit de Max Göldi, directeur de l'antenne libyenne du groupe d'ingénierie helvético-suédois ABB, et Rachid Hamdani, un entrepreneur de BTP.

Ils avaient été retenus en Libye après l'interpellation d'un des fils du colonel Mouammar Kadhafi, Hannibal, et de son épouse, Aline, à Genève pour avoir maltraité leurs domestiques.

Les deux Suisses ont été condamnés pour fraude fiscale et non-respect des procédures de visa. Cette affaire envenime les rapports entre les deux pays depuis un an et avait eu des conséquences intérieures en Suisse à la suite de propos du président de la confédération critiquant l'arrestation du fils du leader libyen.

Le parquet de Genève avait classé l'affaire l'an dernier contre le couple Kadhafi lorsque ce dernier avait retiré sa plainte contre leurs anciens domestiques à la suite d'un règlement à l'amiable pour une somme non divulguée.