Deux "géologues" français enlevés au Mali

Sept hommes armés sont venus kidnapper, à leur hôtel à Hombori cette nuit, les deux Français qui travaillaient sur le chantier d'une cimenterie dans la région, selon les forces de sécurité maliennes. Quatre autres Français sont toujours retenus en otage au Sahel.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

L'enlèvement se serait produit cette nuit à 1h du matin, heure locale, alors que les deux "géologues" venaient de se réunir avec leurs collègues maliens. Des hommes armés seraient alors entrés dans leur hôtel, à Hombori, entre Mopti et Gao. Avant de les emmener de force, vers le grand nord du pays. 

On ignore encore l'identité des ravisseurs, mais la région nord du Mali est connue pour abriter plusieurs bases d'Aqmi, Al-Qaïda au Maghreb islamique, qui se livre régulièrement à des kidnappings d'Occidentaux et toutes sortes de trafics. Avec ces deux géologues, ce sont désormais six ressortissants français qui sont retenus en otage au Sahel.

Le dernier enlèvement remonte au 16 septembre 2010, quand sept personnes avaient été enlevées à Arlit, dans le nord du Niger. Trois, dont une Française, ont été relâchés. Mais quatre autres Français restent introuvables. Hier, on apprenait d'ailleurs de la police malienne qu'un ancien militaire français, censé participer aux négociations pour leur libération, avait été blessé par balle et rapatrié.