Cet article date de plus de six ans.

Des milliers de Russes marchent en souvenir de Boris Nemtsov

Brandissant des pancartes "Je n'ai pas peur", des milliers de Russes ont défilé dimanche à Moscou en mémoire de Boris Nemtsov, adversaire virulent de Vladimir Poutine, dont l'assassinat a ravivé les inquiétudes concernant le sort de ceux qui critiquent le pouvoir. En marge du défilé, un député ukrainien a été interpellé puis libéré.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
 (Des dizaines de milliers de personnes, 70.000 selon les organisateurs, 16.000 selon la police, sont descendus dans les rues de Moscou © Maxppp)

Ils sont souvent venus en famille, avec les enfants. Ils brandissent des pancartes sous les fenêtres du Kremlin, à quelques pas de l'endroit où Boris Nemtsov a été abattu. "Il est mort pour l'avenir de la Russie", "Il s'est battu pour une Russie libre" ou "Ces balles sont pour chacun d'entre nous", pouvait-on lire sur certaines. Selon la police, 21.000 manifestants sont descendus dans les rues de Moscou ce dimanche pour rendre hommage à l'opposant assassiné. Les organisateurs en comptent 70.000. "Si nous pouvons mettre fin à la campagne de haine dirigée contre l'opposition, alors nous aurons une chance de pouvoir changer la Russie. Si nous n'y parvenons pas, nous allons au devant d'un conflit civil de grande ampleur ", a déclaré Guénnadi Goudkov, un des chefs de file de l'opposition.

Aleksander : "Colère, peine, solidarité..."
écouter

Député ukrainien arrêté

Si le chiffre donné par l'opposition est exact, il s'agit de la plus grande manifestation tenue en Russie depuis la réélection de Vladimir Poutine en 2012. 20.000 personnes ont défilé contre l'intervention en Ukraine en septembre dernier. En marge de la manifestation, un député ukrainien, Alexeï Gontcharenko, qui a fait le déplacement à Moscou, affirme avoir été arrêté par la police pour l'empêcher de participer. Il a posté plusieurs photos sur son compte Facebook. Accusé de "rébellion contre les forces de l'ordre " selon son avocat, il doit être jugé ce lundi.

Réagissant à cette arrestation et l'interrogatoire auquel a été soumis le député - qui appartient au camp du président ukrainien Petro Porochenko -, le président du Parlement ukrainien Volodimir Groisman a parlé d'une "infraction au droit international ", en raison de l'immunité diplomatique dont dispose Gontcharenko. Les autorités ukrainiennes, dans un contexte de grande tension avec Moscou, appellent à sa libération immédiate. Il a finalement été relâché en début de soirée.

Manifestations en province

A Saint-Pétersbourg, deuxième ville du pays, plus de 6.000 personnes, selon la police, se sont rassemblées pour honorer la mémoire de l'opposant. "Je porte un drapeau ukrainien car Nemtsov s'est battu pour mettre fin à la guerre en Ukraine. Et ils l'ont tué pour ça ", explique Vsevolod Nelaïev. Des centaines de personnes ont également rendu hommage à Boris Nemtsov en province, notamment à Ekaterinbourg, dans l'Oural, et Tomsk, en Sibérie.

A LIRE AUSSI ►►► L'opposition unie pour une marche hommage à Boris Nemtsov

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.