Cet article date de plus de huit ans.

Des dizaines de morts dans un attentat à Damas malgré la trêve

Un attentat à la voiture piégée a fait des dizaines de morts et de blessés vendredi à Damas. L'explosion s'est produite devant une mosquée tandis qu'une seconde voiture piégée a blessé 11 soldats à un barrage à Deraa peu de temps après. Ces attentats interviennent alors qu'une trêve théorique est entrée en vigueur ce vendredi matin pour les fêtes musulmanes de l'Aïd el-Adha.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Sipa)

La voiture piégée a explosé devant une mosquée de Damas.
Elle a fait " des dizaines de morts et de blessés " , a annoncé l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). L'agence de presse
officielle syrienne, Sana, a elle aussi fait état " d'un attentat
terroriste à la voiture piégée
" et relevé de nombreux dégâts matériels.

À Deraa, peu de temps après cet attentat, une voiture piégée
a fait 11 blessés à un barrage. Tous soldats. L'OSDH a précisé  que* " la voiture a explosé à un barrage situé près de la gare, blessant grièvement onze soldats qui s'y trouvaient "* .

Trêve de courte durée

Les deux attentats interviennent alors qu'armée
et rebelles s'étaient engagés jeudi à faire taire leurs armes
durant les quatre
jours des fêtes musulmanes de l'Aïd el-Adha, fêtes du sacrifice, pour une trêve.
Une trêve rejetée notamment par le Front al-Nosra, groupe jihadiste rebelle auteur
de la plupart des attentats ces derniers mois

Outre ces attentats, la trêve aura duré que quelques
heures avant que des combats éclatent près de Maaret al-Noomane dans le Nord
et que des roquettes tombent sur un quartier rebelle de Homs. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.