Cet article date de plus de douze ans.

Des colons israéliens ont vandalisé une mosquée palestinienne près de Naplouse dans la nuit de jeudi à vendredi

Les colons ont mis le feu à des livres de prière et à un tapis dans la principale mosquée du village de Kfar Yassuf après en avoir fracturé la porte.Les agresseurs ont également peint des slogans antipalestiniens en hébreu sur des murs comme "Préparez-vous à payer le prix" et "Nous allons tout vous brûler", ont précisé des témoins.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
La mosquée vandalisée par des colons (AFP/JAAFAR ASHTIYEH)

Les colons ont mis le feu à des livres de prière et à un tapis dans la principale mosquée du village de Kfar Yassuf après en avoir fracturé la porte.

Les agresseurs ont également peint des slogans antipalestiniens en hébreu sur des murs comme "Préparez-vous à payer le prix" et "Nous allons tout vous brûler", ont précisé des témoins.

Des heurts se sont produits vendredi matin avec des militaires israéliens venus pour enquêter dans la localité et accueillis à coups de pierres. Les soldats ont riposté en tirant des grenades lacrymogènes.

L'administration militaire israélienne, saisie d'une plainte des habitants, a dénoncé ces actes de vandalisme et a promis d'en poursuivre les auteurs, soupçonnés de venir d'une colonie juive voisine.

L'armée a affirmé à l'Autorité palestinienne qu'elle "considérait l'incident comme grave".

De son côté, le président du Conseil des implantations juives en Cisjordanie (Yesha), Danny Dayan, cité par la radio publique, a fustigé un "acte imbécile et odieux", estimant qu'il "portait atteinte à la colonisation".

La semaine dernière, des colons israéliens de la même région s'étaient déjà livrés à des actes de vandalisme, incendiant une maison et trois véhicules dans un autre village proche de Naplouse.
Certains colons pratiquent une politique de représailles systématiques -dite du "prix à payer"- qui consiste à s'en prendre à des cibles palestiniennes chaque fois que les autorités israéliennes décrètent des mesures qu'ils considèrent comme allant à l'encontre de la colonisation. Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a décidé une suspension limitée et temporaire (dix mois) des nouvelles constructions dans les implantations de Cisjordanie.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.