Cet article date de plus de huit ans.

Damas appelle le Congrès américain à bloquer une intervention militaire

Le régime de Bachar al-Assad appelle ce dimanche le Congrès américain à "montrer sa sagesse" en bloquant toute frappe sur le territoire syrien, au lendemain de la décision de Barack Obama de consulter les parlementaires avant une intervention militaire. L'opposition syrienne de son côté demande au Congrès américain d'autoriser une frappe
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Damas continue de défier les Etats-Unis. Le président Bachar al-Assad affirme ce dimanche que "la Syrie est capable de faire face à toute agression extérieure, comme elle fait face tous les jours à l'agression intérieure représentée par les groupes terroristes ".

Le vice-ministre syrien des Affaires étrangères, Fayçal Moqdad, qualifie quant à lui le président Obama d'"hésitant " et "confus " au lendemain de sa décision de consulter le Congrès avant toute intervention militaire sur le territoire syrien. Il estime que les "allégations sur l'utilisation par la Syrie des armes chimiques n'ont aucun fondement ", et appelle le Congrès américain à "faire preuve de sagesse ".

"Le président Obama était clairement hésitant, déçu et confus quand il parlait hier (...) Personne, que ce soit le président des Etats-Unis ou toute autre président, ne peut justifier une agression injustifiable." Fayçal Moqdad, vice-ministre syrien des Affaires étrangères

Fayçal Moqdad a également visé la France : "il y a un gouvernement responsable en Syrie mais le gouvernement à Paris est irresponsable (...) Les politiciens français ont trompé le peuple français (...) Ils ont falsifié les faits et soutiennent des organisations comme Al-Qaïda ".

A l'inverse, depuis Beyrouth, l'opposition syrienne a appelé dimanche les membres du Congrès américain à "faire le bon choix " et à autoriser une frappe contre le régime de Damas. Par ailleurs, dans un communiqué, la coalition de l'opposition syrienne, basée à Istanboul, appelle les élus américains à "soutenir les efforts de l'administration pour stopper la machine de mort d'Assad ".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.