Daech a un budget d'un à deux milliards de dollars par an

L'organisation terroriste Daech qui entend fonctionner comme un Etat affirme avoir un budget d'un à deux milliards de dollars par an. Un butin qui vient de son fonctionnement comme les impôts et les taxes qu'il prélève mais aussi des ressources pétrolières, du racket, des rançons...

(L'Etat islamique fonctionne comme un Etat traditionnel : elle tire ses revenus des impôts et des ressources naturelles © REUTERS)
avatar
Hervé ToutainRadio France

Mis à jour le
publié le

Un à deux milliards de dollars : le chiffre est colossal. Pourtant, cela représenterait le budget de Daech, selon l'organisation terroriste elle-même. Plus impressionnant : selon le magazine Newsweek , l'Etat islamique gagnerait six millions de dollars par jour.

Daech "fonctionne comme un Etat"

Comme l'explique l'Islamologue Mathieu Guidère, Daech est "une organsiation qui s'est érigée en pseudo-Etat sur les territoires qu'elle contrôle" . "Elle a des villes qui font deux millions d'habitants, telles que la ville de Mossoul" .

"Comme les gouvernements centraux d'Irak et de Syrie ne peuvent plus faire leur mission sur ces régions, l'Etat islamique fonctionne véritablement comme un Etat. Ces régions sont boycottées par tout le monde. C'est de l'argent en circuit fermé" (Mathieu Guidère, Islamologue)

Fonctionner comme un Etat : la clé du succès financier, pour Daech qui dispose de plusieurs types de ressources. De l'argent volé dans des dizaines de banques au moment de la prise de villes irakiennes (Mossoul, Tikrit, Falloujah). Des ressources pétrolières : 40.000 barils sont extraits chaque jour et renvendus au marché noir (en Turquie, notamment). 

250 millions d' "excédent budgétaire"

Autres ressources : des impôts levés sur la population pour les "services publics" (eau, électricité, soins). Daech rackette aussi les commerçants et perçoit une taxe sur les transports de personnes et de marchandises. Il y a aussi des rançons pour la libération d'otages locaux. Des raids visent également des convois qui transportent les salaires des anciens fonctionnaires. Et Daech profite d'aides apportées par certains Etats, par certains généraux, par certains mystérieux donateurs.

Une somme colossale, qui sert à rémunérer les combattants de l'Etat islamique. Quelque 20.000 soldats touchent 500 à 600 dollars par mois. Les familles de victimes de frappes aériennes de la coalition sont aussi dédommagées. Mais il reste un excédent budgétaire. Newsweek l'estime à 250 millions de dollars. Pour les leaders religieux, il doit servir à " financer l'effort de guerre".

"L'Etat islamique fonctionne comme un Etat", Mathieu Guidère, Islamologue
--'--
--'--