Cuba : le pays s'ouvre, les bonnes affaires suivent

Après plusieurs décennies d'autarcie, le pays de Castro est ouvert aux touristes et aux investisseurs étrangers. Petit tour des bonnes affaires avec France 2.

FRANCE 2

À Cuba, pays qui vient de s'ouvrir aux étrangers, Richard, Français d'origine cubaine, a senti le bon filon. Il est parti du pays à huit ans et est revenu spécialement pour investir dans sa nouvelle affaire : un bar-restaurant. Son but : s'adresser à une clientèle américaine. Richard Egues explique avoir "toujours vu le potentiel de Cuba. C'est un marché vierge". Un marché vierge qui pousse les Cubains à vendre leurs biens immobiliers : comme cette grande maison, proposée 220 000 euros, mais pour l'acheter, un étranger doit faire un partenariat avec un Cubain.

Comme à Ibiza

Un peu plus loin, de vieux hangars vont laisser place à des promenades le long de la mer, et les plages vont subir un coup de jeune. Ce front de mer est en fait l'équivalent de la Promenade des Anglais ou de la Croisette dans le sud de la France. C'est ici que le potentiel économique est le plus fort à La Havane. Et si le patrimoine est laissé à l'abandon, c'est que pendant 50 ans, les Cubains n'avaient pas le droit de faire commerce de leurs biens. Un temps révolu : dans le bar de Richard, un défilé de top models montre bien que tout va vite à La Havane. Et on se croirait presque à Ibiza (Espagne).

Le JT
Les autres sujets du JT
La maison dans laquelle une française a ouvert une chambre d\'hôtes, à Cuba, dans un reportage de France 2 diffusé lundi 11 mai 2015. 
La maison dans laquelle une française a ouvert une chambre d'hôtes, à Cuba, dans un reportage de France 2 diffusé lundi 11 mai 2015.  ( FRANCE 2)