Vol MH17 : le missile qui a détruit l'avion au-dessus de l'Ukraine en 2014 provenait d'une unité militaire russe

Le Boeing s'était écrasé dans l'est de l'Ukraine, faisant 298 morts.

Le cockpit du vol MH17, qui s\'était écrasé en juillet 2014 en Ukraine, présenté le 13 octobre 2015 à la base aérienne de Gilze-Rijen (Pays-Bas).
Le cockpit du vol MH17, qui s'était écrasé en juillet 2014 en Ukraine, présenté le 13 octobre 2015 à la base aérienne de Gilze-Rijen (Pays-Bas). (EMMANUEL DUNAND / AFP)

Le missile qui a abattu le vol MH17 au-dessus de l'Ukraine en 2014 provenait d'une unité militaire russe, ont indiqué jeudi 24 mai les enquêteurs internationaux. Il a été tiré, selon eux, par "la 53e brigade anti-aérienne basée à Koursk, en Russie".

L'armée russe a rejeté les conclusions des enquêteurs en affirmant qu'"aucun missile russe" n'avait "jamais" franchi la frontière et mettant en cause Kiev. "Aucun missile anti-aérien de l'armée russe n'a jamais franchi la frontière russo-ukrainienne", a assuré dans un communiqué cité par les agences russes le ministère russe de la Défense. Les autorités russes ont fourni "des preuves exhaustives" de "l'implication d'unités ukrainiennes ayant utilisé les missiles Bouk pour détruire le vol", a affirmé le ministère.

L'armée russe rejette toute responsabilité

Le Boeing 777, qui reliait Amsterdam à Kuala Lumpur, s'était écrasé dans l'est de l'Ukraine, tuant 298 personnes, dont 196 Néerlandais. Les responsables désignés du drame n'ont pas encore été arrêtés, mais les autorités néerlandaises ont annoncé début juillet qu'ils seraient jugés aux Pays-Bas.

En septembre 2016, les enquêteurs internationaux avaient déjà conclu que le système de missile avait été acheminé de Russie avant d'être opéré depuis le territoire dans l'Est de l'Ukraine contrôlé par les séparatistes prorusses. Ils n'avaient pas indiqué qui avait tiré le missile.