VIDEO. Crash en Ukraine : quels missiles peuvent toucher un avion à 10 km d'altitude ?

D'après le spécialiste Pierre Servent, les séparatistes pro-russes ne disposent pas de matériel assez perfectionné et ne sont pas assez formés pour toucher une cible volant aussi haut.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Quelques heures après le crash d'un avion d'un avion de la Malaysia Airlines, Ukrainiens et séparatistes pro-russes s'accusent mutuellement d'avoir abattu l'appareil. Le vol MH17 aurait été touché par un missile alors qu'il était à un altitude de 10 km. Une distance qui n'est pas atteignable par de simples engins balistiques.

Pierre Servent, spécialiste des questions de défense, ne croit pas que les séparatistes disposent de moyens assez perfectionnés pour toucher un avion à une telle altitude. "Les missiles, dont les séparatistes disposent, tirent jusqu'à 5 000 m. Cela ne permet pas d'aller à 10 000 m. Pour toucher un avion à 10 000 m et au-delà, il faut des batteries de missiles sol-air avec un radar d'acquisition, avec un matériel important et avec du personnel professionnel", explique le consultant de France 2. 

Fin juin, les rebelles avaient annoncé s'être emparés d'une unité des forces antiaériennes à Donetsk, disposant notamment de missiles Bouk. Des engins qui peuvent atteindre des avions à plus de 10 km d'altitude. Mais selon Pierre Servent, les séparatistes russes sont très peu formés et seraient donc incapables de s'en servir. En revanche, les Ukrainiens et les Russes disposent de matériel assez évolué et de personnel assez spécialisé pour atteindre un appareil volant aussi haut.

Le Boeing du vol MH17 de la Malaysia Airlines alors qu\'il quittait l\'aéroport d\'Amsterdam (Pays-Bas), le 17 juillet 2014, avant d\'être abattu par un missile.
Le Boeing du vol MH17 de la Malaysia Airlines alors qu'il quittait l'aéroport d'Amsterdam (Pays-Bas), le 17 juillet 2014, avant d'être abattu par un missile. (FRED NEELEMAN / ANP / AFP)