Un policier néerlandais arrêté pour avoir vendu des "souvenirs" du vol MH17

Il est accusé d'avoir mis en vente une "décoration murale" composée d'objets utilisés par les enquêteurs sur le site du crash en Ukraine.

La reconstitution de la carlingue du vol MH17 est présentée à la presse par le Bureau néerlandais pour la sécurité (OVV) lors d\'une conférence de presse à Gilze Rijen (Pays-Bas), le 13 octobre 2015.
La reconstitution de la carlingue du vol MH17 est présentée à la presse par le Bureau néerlandais pour la sécurité (OVV) lors d'une conférence de presse à Gilze Rijen (Pays-Bas), le 13 octobre 2015. (EMMANUEL DUNAND / AFP)

Un policier néerlandais est accusé d'avoir organisé un commerce morbide, après le crash de l'avion de Malaysia Airlines, abattu en juillet 2014 au-dessus de l'Ukraine. Cet agent a mis en vente "une décoration murale" pour 1 500 euros, sur le site de vente néerlandais Marktplaats. Ce lot était composé d'objets utilisés pendant l'enquête sur le site du crash.

"Un morceau de tissu" figurait parmi les effets mis en vente, de même qu'une veste et une casquette utilisées par les enquêteurs, un paquet de mouchoirs de la compagnie Malaysia Airlines et une "partie de la coque", selon la chaîne de télévision NOS (en néerlandais). Marktplaats a précisé que cette offre "offensante" avait été retirée de son site, en rappelant que "dix millions d'annonces [étaient] publiées tous les mois".

Arrêté pour malversation et suspendu

Une enquête a été ouverte et le policier a été arrêté pour malversation. Ce dernier a été suspendu, précise un communiqué (en néerlandais) publié dimanche soir. L'enquête doit vérifier que les articles proposés à la vente étaient bien issus de l'avion.

Le Boeing de Malaysia Airlines, parti d'Amsterdam à destination de Kuala Lumpur, avait été détruit en vol au-dessus de l'est de l'Ukraine, par un missile de type BUK de fabrication russe. Les 298 passagers, aux deux tiers néerlandais, avaient été tués.