Crash en Ukraine : Hollande, Merkel et Cameron exigent de Poutine qu'il obtienne le libre accès à la zone

Si la Russie ne prend pas "les mesures nécessaires", les conséquences seront tirées par l'UE, préviennent les trois chefs d'Etat.

Un morceau de moteur du Boeing 777 abattu au-dessus de l\'Ukraine, près du village de Hrabove, le 17 juillet 2014.
Un morceau de moteur du Boeing 777 abattu au-dessus de l'Ukraine, près du village de Hrabove, le 17 juillet 2014. (DMITRY LOVETSKY / AP / SIPA)

Le chef de l'Etat, François Hollande, la chancelière allemande Angela Merkel et le Premier ministre britannique David Cameron ont convenu dimanche 20 juillet "d'exiger" du président russe Vladimir Poutine "qu'il obtienne des séparatistes ukrainiens" le "libre et total accès" à la zone du crash du vol MH-17 en Ukraine, selon un communiqué de l'Elysée.

"Si la Russie ne prend pas immédiatement les mesures nécessaires, les conséquences en seront tirées par l'Union européenne à l'occasion du Conseil des Affaires étrangères qui se tiendra mardi", préviennent-ils.