Crash du vol MH17 en Ukraine : Moscou met son veto à la création d'un tribunal spécial

La Russie a mis son veto, mercredi, au Conseil de sécurité de l'ONU Onze pays ont voté pour, trois se sont abstenus : la Chine, le Venezuela et l'Angola.

Le Conseil de sécurité des Nations unies, à New York, le 29 juillet 2015.
Le Conseil de sécurité des Nations unies, à New York, le 29 juillet 2015. (KENA BETANCUR / AFP)

Un an après le crash du vol MH17 en Ukraine, la Russie s'oppose à la création d'un tribunal spécial. Moscou a mis son veto, mercredi 29 juillet, au Conseil de sécurité à une résolution qui aurait créé une instance ad hoc pour juger les responsables du crash.

Onze pays du Conseil de sécurité favorables

Dans le détail, onze pays ont voté pour, trois se sont abstenus : Chine, Venezuela et Angola. Juste avant le vote, les 15 pays membres avaient observé une minute de silence en souvenir des 298 victimes du crash du Boeing malaisien, en majorité néerlandaises.

Le vol MH17 de Malaysia Airlines a été abattu en vol le 17 juillet 2014. L'avion aurait été frappé par un missile tiré par des séparatistes pro-russes, selon certaines hypothèses. Alors que l'enquête se poursuit, Kiev et Moscou se renvoient toujours la responsabilité du tir fatal.