Cet article date de plus de huit ans.

Crash du vol AH5017 : retour sur la journée de jeudi

L'Elysée confirme dans un communiqué des annonces faites au Burkina Faso et au Mali sur le repérage d'un appareil clairement identifié malgré "son état désintégré"en territoire malien. L'avion d'Air Algérie disparu transportait 116 passagers, dont 51 Français.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 8 min.
  (©)

03h15 :  Un détachement militaire français a été envoyé sur place pour sécuriser le site et recueillir de premiers éléments     d'information".

03h05 :   l'appareil clairement identifié malgré "son état désintégré" (Elysée).

 03h00 :  L'épave de l'avion d'Air Algérie localisée dans la région de Gossi, au Mali (Elysée).

00h30 :  à son tour, la télévision malienne (Mali-TV) affirme que l’épave de l’avion a été repérée au Mali, près de la frontière avec le Burkina-Faso. A Paris, toujours aucune confirmation du ministère des Affaires étrangères, ni de l’Elysée. 

22h30 : la secrétaire d'Etat aux Français de l'étanger, Fleur Pellerin, attendue vendredi à Ouagadougou.

22h10 : le Quai d'Orsay ne confirme pas les annonces du Burkina Faso sur le répérage d'une épave en territoire malien.

21h46 :  sept membres d’une famille de la région nantaise dans l’avion d’Air Alger, un couple et ses quatre enfants ainsi qu’un neveu. 

21h30 : la Une du journal Libération vendredi matin 

21h25  : selon le général Gilbert Diendiéré, chef d’état-major particulier du président du Burkina Faso, l’épave de l’avion a été retrouvée à 50km en territoire malien, à 50 km de la frontière avec le Burkina Faso, dans la région de Gossi

21h08 : selon un général burkinabè, l'épave de l'appareil a été retrouvée au Mali, près de la frontière avec le Burkina Faso.

20h50 : l’avion s’est-il écrasé dans le nord-est malien  ? Selon le président du Mali, "l'épave a été aperçue entre Aguelhoc et Kidal, près de la frontière algérienne ".

 

20h22 : les causes de la disparition sont toujours inconnues. "Aucune hypothèse n’est exclue" dit Laurent Fabius.

20h05 :  une nouvelle réunion autour de François Hollande vendredi à 9h à l’Elysée.

19h56 : selon le président du Mali, Ibrahim Boubacar Keita, l’épave de l’avion d’Air Algérie a été aperçue dans le nord du Mali

 

19h17 : "L’équipage a signalé qu'il changeait de direction à 1h48  "en raison de conditions météo particulièrement difficiles" (François Hollande)

Selon le spécialiste aéronautique de France Info, Michel Polacco, la météo à elle seule ne suffit pas à expliquer la disparition.

"Je ne crois pas qu’un avion dans cette zone puisse disparaître uniquement parce qu’il a croisé une zone orageuse" Michel Polacco, expert de l’aviation de France Info
écouter

 

19h00 : cellule de crise à Alger autour du ministre des Transports algérien

18h47 : François Hollande, depuis l'Elysée, évoque les recherches menées pour tenter de repérer l'avion.

François Hollande indique que les recherches dureront "tout le temps qu'il faudra" pour retrouver l'avion
écouter

18h46 :  "Tout laisse penser que cet avion s'est écrasé " au Mali (François Hollande).

18h45  : François Hollande annonce le report de son déplacement à La Réunion et Mayotte.

18h39 :  quatre pays mènent des recherches pour tenter de repérer l’avion d’Air Algérie disparu : le Mali, le Niger, l'Algérie et la France. 

18h22 : selon Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, la secrétaire d'Etat aux Français de l'étranger, Fleur Pellerin, doit se rendre sous peu dans "la région". Pas d’autre précision sur le lieu.

 

18h15 : avant la réunion à l'Elysée, le secrétaire d'état aux Transports, Frédéric Cuvillier, s'est rendu à la Direction générale de l'aviation civile (DGAC) où une cellule de crise a été ouverte.

18h10 : une enquête est ouverte à Paris pour "homicides involontaires ".

18h08 : les soldats français présents dans le nord du Mali sont "en alerte pour interveni r" sur le site où l’avion aurait pu s’écraser. 

18h01 : Leila Beratto, correspondante de France info en Algérie : "Il y a six Algériens parmi les passagers et leurs familles ont été averti d'un crash ". Toujours aucune confirmation en France;

17h45 :  l’avion espagnol avait été contrôlé en France cette semaine et  l’appareil était "en bon état " selon la Direction générale de l'aviation civile (DGAC).

17h40 : Leila Beratto, correspondante de France Info en Algérie

17h33 : la réunion de crise à l'Elysée vient de commencer.

17h20 : Guyane Première a joint la mère d’un jeune homme qui se trouvait dans le vol AH5017 et qui devait arriver à Paris.

"L’appel est arrivé ce matin de France, mon frère m’a dit que l’avion avait eu un problème".
écouter
17h06 : quatorze passagers devaient arriver à Lyon (préfecture).

17h00 : Avant la réunion de crise à l'Elysée, François Hollande s'entretient avec les présidents du Mali et du Burkina Faso.

Ce que l'on sait à 17h :

  (carte)

16h45 : 51 Français étaient à bord de l'avion , confirme Laurent Fabius. Prudent, le ministre des Affaires étrangères dit : "l'avion s'est probablement écrasé, mais n'a pas été retrouvé" .  

  

16h35 : Ce sont les forces françaises qui ont retrouvé l'avion au Mali, à mi-chemin entre Gao et Kidal, dans une zone désertique très difficile d'accès - c'est ce qu'affirme le site de l'aéroport de Ouagadougou. Une chose semble sûre : les secours ne pourront pas être sur place aujourd'hui...

16h25 : l'avion retrouvé ? Air Algérie affirme que l'appareil a été retrouvé.

 

16h15 : Laurent Fabius, le ministre des Affaires étrangères, est attendu pour une déclaration d'une minute à l'autre. Avant une réunion de crise prévue à l'Elysée à 17h. Autour de François Hollande, sont attendus Valls, Fabius, Cazeneuve, Le Drian et Cuvillier.

 

16h : Ousman Ouedraogo est le représentant consulaire des Français du Burkina Faso. Son cousin, sa femme et leurs quatre enfants étaient à bord du vol. 

 

Ousman Ouedraogo est le représentant des Français du Burkina Faso. Son cousin, sa femme et leurs quatre enfanst étaient à bord
écouter

15h50 : Conséquence du crash, François Hollande a décalé son départ pour l'île de La Réunion d'au moins deux heures.

15h30 : le crash s'est produit dans une zone incontrôlée, rappelle Antoine Glaser, spécialiste de l'Afrique. Une zone où il y a toujours des djihadistes, des bandits armés...

 

C'est une zone totalement incontrôlée, estime Antoine Glaser, spécialiste de géopolitique africaine
écouter
15h25 : Une info qui paraîtra bien anecdotique... L'avion d'Air Algérie était celui du Real Madrid entre 2007 et 2009 !

 

15h20 : 15 passagers français devaient prendre une correspondance à Alger pour Paris, selon des sources aéroportuaires. Qui ajoutent ne pas savoir si ces 15 personnes étaient bien à bord : la liste des passagers n'a pas encore été remise aux autorités françaises.

Sept  autres passagers, dont les nationalités n'ont pas été précisées, devaient aller à Marseille.

**15h10 : nouveau décompte, communiqué par Air Algérie :  

  • 51 Français

  • 26 Burkinabé

  • 20 Libanais

  • 7 Algériens

  • 6 Espagnols (l'équipage)

  • 5 Canadiens

  • 4 Allemands

  • 2 Luxembourgeois

  • 1 Malien

  • 1 Belge

  • 1 Camerounais

  • 1 Nigérian

  • 1 Egyptien

  • 1 Ukrainien

  • 1 Suisse**

     

15h : Selon une liste communiquée par le gouvernement burkinabé, étaient présent à bord de l'avion : 

  • 50 Français

  • 24 Burkinabé

  • 6 Espagnols (l'équipage)

  • 5 Canadiens

  • 4 Allemands

  • 1 Suisse

  • 1 Luxembourgeois.

15h : le communiqué officiel d'Air Algérie

 

14h55 : l'avion aurait-il pu être abattu en vol ? Impossible, estime Jean-Dominique Merchet, journaliste spécialisé défense. Les rebelles maliens n'ont pas l'équipement adhoc, estime-t-il.

Au Mali, il n'y a pas d'armes capables d'atteindre un avion de ligne, estime Jean-Dominique Merchet, spécialiste défense
écouter

**14h52 : Un responsable de l'aviation civile algérienne confirme que l'avion d'Air Algérie s'est écrasé.

14h38** : une source officielle malienne confirme que l'avion a été perdu dans la région de Gao, au nord du Mali.

 

  (Le plan de vol théorique, publié par Air Algérie)

14h25 : les familles commencent à arriver à l'aéroport d'Alger. Effondrées...

Neila Latrous est à l'aéroport d'Alger, où les familles commencent à arriver
écouter

14h20 : l'armée française va envoyer sur zone deux Mirage 2000, basés à N'Djanmena, au Tchad, pour mener des recherches et localiser l'avion disparu.

14h14 : la Direction générale de l'aviation civile met en place une cellule de crise aux aéroports Roissy-Charles de Gaulle et Marseille. Car des passagers devaient emprunter, après escale à Alger, un vol pour Paris ou Marseille... La DGAC dit ne pas savoir combien de personnes étaient concernées.

 

Michel Polacco, spécialiste aéronautique de France Info, revient sur la trajectoire que l'avion devait observer
écouter

13h58 : il y avait 119 personnes à bord, dont sept membres d'équipage, selon un nouveau décompte. "L'avion a disparu à Gao, à 500 km de la frontière algérienne" , a déclaré Abdelmalek Sellal, le Premier ministre algérien.

13h53 : Selon le ministre burkinabé des Transports, le pilote de l'avion avait demandé à modifier sa route, à 1h38 GMT, à cause d'une tempête.

 

13h50 : selon le représentant d'Air Algérie au Burkina Faso, il y aurait une cinquantaine de Français à bord de l'avion disparu.

13h35  : Un numéro d'urgence a été mis en place au Quai d'Orsay, joignable au 01 43 17 56 46 . Car sur les 110 passagers à bord, figuraient semble-t-il de nombreux passagers français. "Nous procédons actuellement à des vérifications",  déclare le porte-parole  L'équipage, lui, était espagnol.

13h28 :  une cellule de crise a été mise en place à la Direction de l'aviation civile. 

13h24 :  Frédéric Cuvillier, le secrétaire d'Etat aux Transports, annonce que des Français, "probablement en nombre" , se trouvaient à bord de l'avion d'Air Algérie. Le secrétaire d'Etat aux Transports précise que l'avion a disparu au nord du Mali.

 

Frédéric Cuvillier, le secrétaire d'Etat aux Transports, fait état de Français à bord.
écouter

Selon la télévision publique espagnole, 80 Français se trouvaient à bord.

 

12h20  : Peu d'information sont disponibles, à l'heure qu'il est... Un avion de la compagnie Air Algérie a donc disparu des écrans radar cette nuit. Le vol AH5017 effectuait la liaison Ouagadougou-Alger. L'appareil a décollé - avec un peu de retard - à 1h05 GMT (et locale). Air Algérie a perdu le contact 50 minutes plus tard, à 1h55. Conformément à la procédure, la compagnie a mis en place un "plan d'urgence" .

De quel appareil s'agit-il ? D'un Mc Douglas 83, affrétée par Air Algérie auprès de la compagnie espagnole de leasing Swiftair. Swiftair confirme, dans un communiqué, être sans nouvelles de son appareil. Il y avait, selon elle 110 passagers à bord, deux nourrissons,  et six membres d'équipage.

Un numéro d'urgence (espagnol) a été mis en place : 00 34 900 264 270

 

Joint par France Info, un officiel burkinabé ajoute que l'avion aurait dû être en transit à Alger, c'est-à-dire que ses passagers auraient dû repartir ensuite pour Paris, Montréal, Dubaï, Le Caire et Beyrouth.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.