Covid-19 : l’Angleterre reconfinée après une explosion de nouveaux cas

Au Royaume-Uni, le lancement de la campagne de vaccination n’a pas empêché le nombre de contaminations d’exploser après l’apparition d’une nouvelle souche du coronavirus. Le gouvernement a annoncé mardi 5 janvier un troisième confinement de l’Angleterre.  

France 2

Ce troisième confinement sonne comme un éternel recommencement en Angleterre. Londres était déjà soumise à des restrictions strictes, qui ont été étendues à tout le pays mardi 5 janvier : rencontres interdites avec des personnes d’un autre foyer, fermeture des commerces non-essentiels et des écoles. La situation s’est largement dégradée : 59 000 nouveaux cas ont été enregistrés en 24 heures, lundi 4 janvier.  

Un virus jusqu’à 60% plus contagieux 

Une mesure globalement acceptée par les Anglais, au vu de la situation exceptionnelle que vit le pays. "C’est normal, dans mon entourage, tout le monde est malade, tous positifs, donc c’est une bonne chose", estime une passante. "Tant que tout le monde ne sera pas vacciné, il y aura des confinements", confie une autre. Selon les autorités, cette troisième vague a largement été causée par l’apparition de la nouvelle variante du virus, 50 à 60% plus contagieuse.  

Le JT
Les autres sujets du JT
Une Londonienne prend le métro au premier jour du reconfinement en Angleterre (Royaume-Uni), le 5 janvier 2021.
Une Londonienne prend le métro au premier jour du reconfinement en Angleterre (Royaume-Uni), le 5 janvier 2021. (TOLGA AKMEN / AFP)