Les dirigeants des deux Corées déclarent "qu'il n'y aura plus de guerre sur la péninsule coréenne"

Cette déclaration constitue le point d'orgue d'un sommet intercoréen historique, le premier depuis plus de 11 ans.

Kim Jong-un et Moon Jae-in lors du sommet historique entre les deux Corées, à Panmunjom (Corée du Sud), le 27 avril 2018.
Kim Jong-un et Moon Jae-in lors du sommet historique entre les deux Corées, à Panmunjom (Corée du Sud), le 27 avril 2018. (KOREA SUMMIT PRESS / AFP)

Les dirigeants des deux Corées, Kim Jong-un et Moon Jae-in, se sont donné l'accolade, vendredi 27 avril, après avoir signé un communiqué proclamant "qu'il n'y aura plus de guerre sur la péninsule coréenne". Cette déclaration constitue le point d'orgue d'un sommet intercoréen historique, le premier depuis plus de 11 ans et 65 ans après que le conflit se fut achevé sur un armistice plutôt qu'un traité de paix.

Les deux Corées vont chercher cette année à mettre fin à la guerre de manière permanente, précise le communiqué conjoint. Les deux voisins chercheront à rencontrer les Etats-Unis, peut-être aussi la Chine, signataires tous deux du cessez-le-feu, "en vue de déclarer la fin de la guerre et établir un régime de paix permanent et solide", dit le texte.