Cet article date de plus de sept ans.

La Corée du Nord reconnaît détenir un vétéran américain

Merrill Newman, un retraité vivant en Californie, a été arrêté alors qu'il prenait son vol retour.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un avion à l'aéroport de Pyongyang (Corée du Nord), le 24 juillet 2013. Merrill Newman, un Américain, a été arrêté juste avant le départ de son avion pour Pékin le 26 octobre 2013, selon son épouse. (ILIYA PITALEV / RIA NOVOSTI / AFP)

Cette arrestation pourrait à nouveau refroidir les relations entre Pyongyang et Washington. La Corée du Nord a reconnu détenir un citoyen américain de 85 ans, a indiqué le département d'Etat américain, vendredi 22 novembre. L'arrestation et l'emprisonnement le 26 octobre de Merrill Newman, un vétéran de la guerre de Corée, ont été révélés par sa famille dans les médias américains, plus tôt dans la semaine. Ses proches assurent ignorer les raisons de son arrestation.

Merrill Newman, retraité qui vit à Palo Alto en Californie, a été arrêté au moment où il se trouvait déjà à bord de son avion pour regagner les Etats-Unis. La veille, a déclaré son fils Jeff Newman, il avait évoqué devant des responsables nord-coréens la période où il avait combattu en Corée, dans l'infanterie américaine. 

Sa détention, "un malentendu" selon sa femme

L'épouse de Merrill Newman, sans citer de sources, a également indiqué que son mari avait été arrêté juste avant le départ de son avion pour Pékin. Il a été approché par un officiel nord-coréen qui lui a demandé de descendre de l'appareil et est depuis détenu quelque part en Corée du Nord, a-t-elle poursuivi. Lee Newman a lancé vendredi un appel au gouvernement de Pyongyang pour qu'il libère son époux. Elle a qualifié de "malentendu" la détention de son mari et demandé son retour parmi sa famille "soucieuse et inquiète".

S'il refuse de confirmer l'identité du prisonnier, le département d'Etat américain a toutefois expliqué par la voix de sa porte-parole Jennifer Psaki que la Suède, qui représente les intérêts diplomatiques de Washington sur place, "a été informée par la Corée du Nord qu'un citoyen américain est emprisonné". "Nous collaborons étroitement avec des responsables de l'ambassade de Suède pour résoudre ce problème", a-t-elle ajouté. Les Suédois demandent tous les jours à pouvoir lui parler, a expliqué Mme Psaki, mais "l'accès leur est refusé".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.