Contre le conflit étudiant, le Québec restreint le droit de manifester

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Le parlement québecois a finalement adopté la "loi spéciale" proposée par le gouvernement du Premier ministre Jean Charest. Une loi déjà très critiquée car elle apporte de nombreuses limitations aux libertés. Le texte a été approuvé par 68 vois pour et 48 contre. Il vise à mettre fin au conflit étudiant qui dure depuis 14 semaines dans la province.

Cette loi prévoit notamment qu'une manifestation de plus de dix personnes ne peut avoir lieu que si les organisateurs ont informé la police au moins huit heures à l'avance. Elle instaure également de lourdes amendes pour les contrevenants.

Depuis trois mois, le gouvernement fait face à une fronde étudiante de grande ampleur, avec des manifestations quotidiennes. Des casseurs se sont souvent mêlés aux manifestants pour attaquer les policiers ou briser des vitrines. Mais cette nouvelle loi est déjà très attaquée, alors même qu'une majorité de Québécois soutenait le gouvernement auparavant.