Congrès US : ultime journée pour éviter une paralysie budgétaire

Un ultime bras de fer va se tenir ce lundi entre républicains et démocrates autour du budget américain. Le congrès va débattre afin d'adopter ou non le projet de loi de finances. S'il n'est pas voté, 800.000 fonctionnaires seront au chômage technique pour une durée indéterminée.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Des centaines de milliers de fonctionnaires américains commencent
lundi leur semaine de travail sans savoir s'ils reviendront travailler le
lendemain. Les parlementaires ont jusqu'à minuit pour s'accorder sur un budget
provisoire et éviter une paralysie partielle de l'État fédéral.

Des négociations à la case départ

Selon toute vraisemblance, le Sénat américain à majorité républicaine, qui reprend ses
travaux ce lundi, devrait rejeter un projet de loi de finances adopté
dans la nuit de samedi et dimanche par la Chambre des représentants, tenue par les démocrates. La Chambre a adopté un projet de budget de deux mois et demi, qui donnerait jusqu'au 15 décembre pour négocier un budget formel pour le reste de l'année 2014.

Ce rejet renverrait les négociations à la case départ à
moins de dix heures du début de l'exercice du budget 2014. Plus de 800.000 employés jugés non essentiels seraient alors mis en
congés sans solde par les agences fédérales ce qui réduirait au minimum vital
l'effectif des administrations. "Un acte pur d'automutilation" , a jugé
samedi le président Barack Obama dans son discours hebdomadaire.

Ajout de deux amendements

Deux amendements ont été ajoutés au texte de la Chambre des représentants : le report d'un an de
l'entrée en vigueur d'un volet central de la loi de réforme du système de santé
signée Barack Obama (2015 au lieu de 2014), et la suppression d'une taxe sur
les appareils médicaux créée par cette loi. Les sénateurs démocrates refusent de
toucher à l'une des réformes phares du premier mandat de Barack Obama.

En avril 2011, une confrontation similaire avait été résolue une
heure seulement avant la date limite par un accord de financement de sept
jours.