Cet article date de plus d'onze ans.

Colombie : Roméo Langlois détenu par les Farc, pas de "certitudes"

Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Franceinfo (Franceinfo)

Le président colombien
Juan Manuel Santos est très prudent sur la situation actuelle du  correspondant de la chaîne France 24,  disparu le 28 avril lors de  l'attaque d'une brigade par les Forces
armées révolutionnaires de Colombie:  "Je ne suis pas sûr qu'ils l'aient ou
non. Je ne peux donner aucune certitude. Il y a des
indices mais nous ne sommes pas sur que les Farc le détiennent."

 Sa capture a été annoncé dans un message
signé par une unité régionale des Farc qui avait déclaré qualifié le journaliste de
"prisonnier de guerre."

Une présentation que conteste Juan Manuel Santos :"Si les Farc le
retiennent, qu'elles le relâchent
rapidement car d'aucune façon ce journaliste n'était uncombattant. On ne peut
en aucune façon le considérer comme un prisonnier de guerre. Si les Farc sont
intelligentes et réfléchissent un tout petit peu, ils le relâcheraient
immédiatement, car le coût est de plus en plus élevé. "

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.