Trou d'air économique en Chine

L'économie chinoise souffre de la crise occidentale, et la baisse de la consommation en Europe et aux USA se ressent sur ses exportations. Le modèle économique chinois, fondé sur l'export, montre ses limites. Pour relancer la machine, Pékin cherche désormais à développer sa consommation intérieure.

Atelier de confection à Huaibei, en Chine.
Atelier de confection à Huaibei, en Chine. (AFP)

Les voyants économiques ne sont pas bons, ici non plus. En juillet 2012, les exportations n'ont augmenté que de 1%, le plus mauvais chiffre depuis vingt ans. La Chine a construit son modèle économique sur l'exportation. Or l'Europe et l'Amérique du Nord sont à la peine, empêtrés dans la crise des dettes souveraines ou des subprimes, leur demande a baissé. 

Dans l'ex-Empire du Milieu, les entrepreneurs rêvent donc d'une nouvelle donne qui relancerait le moteur économique. Cette fois, il s'agit de parier sur la consommation intérieure et cet immense marché d'un milliard deux cents millions de consommateurs. Les signaux sont encourageants. En 2012, les ventes au détail ont augmenté de 14% par rapport à 2011.
 

[{iframe:http://api.dmcloud.net/player/embed/4e7344c194a6f677b000072a/5093911f94739934ee0000ff?auth=1667211253-0-tb7yxzz7-e5c77c5be33ad3376bd144ff42205d36&w=640&h=360}]

Reportage AFP vidéo, mis en ligne le 1er novembre 2012