Cet article date de plus de quatre ans.

Mondialisation : la Chine ralentit

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Mondialisation : la Chine ralentit
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Alors que se tient le Forum économique et social de Davos, en Suisse, la globalisation marque le pas. Alors que les États-Unis s'orientent vers le protectionnisme, c'est Xi Jinping, le président chinois, qui défend la mondialisation.

Tapis rouge déployé pour Xi Jinping, star de Davos. Le président chinois n'est pas venu en Suisse uniquement pour goûter la fondue. Il est en mission séduction auprès de l'élite économique mondiale. Face aux menaces de protectionnisme aux États-Unis et dans certains pays européens, Xi Jinping se fait le porte-parole du libre-échange. "La Chine garde ses portes grandes ouvertes sur le monde et ne les fermera pas", a-t-il assuré.

Un coût du travail plus cher

Le président chinois veut sauver la mondialisation pour sauver la croissance chinoise. Car le commerce extérieur, c'est 40% du produit intérieur brut du pays. Mais après des années d'expansion, les exportations fléchissent : -7,7% en 2016. En cause, des produits devenus plus chers, car les salaires et le coût du travail ont augmenté en Chine. Dès lors, de plus en plus de groupes chinois quittent leur pays pour aller trouver une main d'oeuvre moins chère.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.