Macron en Chine : de gros contrats à la clé

Pour son deuxième jour de visite en Chine, Emmanuel Macron et Xi Jinping ont signé les premiers contrats et accords avec les deux pays. Il pourrait y en avoir une cinquantaine. Que peut rapporter ce voyage à la France, sur le plan économique ?

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Étape incontournable pour tout dignitaire étranger en visite à Pékin : la Cité interdite. Emmanuel Macron et son épouse ont donc arpenté ce matin les dalles de l'ancien palais impérial. Un guide français traduit au président l'un des panneaux surplombant le trône. Il y est écrit : "Avec équité, gouverner à partir du centre". Emmanuel Macron a semblé apprécier. Du passé au futur, tout voyage en Chine a son passage obligé : l'économie 2.0, la high-tech. Le président français a rendu visite aux startups françaises installées ici ; elles sont plusieurs centaines.

Les réacteurs nucléaires EPR déployés à Taishan

Emmanuel Macron en profite pour défendre à Pékin sa politique économique. Troisième volet attendu : la signature de contrats. Conférence de presse en grande pompe avec le numéro 1 chinois, Xi Jinping, et quelques annonces : la France mettra bien en service ses réacteurs nucléaires EPR au printemps à Taishan, ville côtière chinoise. Au total, plusieurs dizaines de contrats devraient être conclus.

Le JT
Les autres sujets du JT
Emmanuel Macron et son homologue chinois, Xi Jinping, le 9 janvier 2018 à Pékin (Chine).
Emmanuel Macron et son homologue chinois, Xi Jinping, le 9 janvier 2018 à Pékin (Chine). (LUDOVIC MARIN / POOL / AFP)