Hong Kong : un cardinal pro-démocratie libéré sous caution après avoir été interpellé par les autorités

Ancien évêque catholique de Hong Kong, le cardinal Zen est connu pour ne pas mâcher ses mots et pour son inlassable défense des libertés politiques.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le cardinal Joseph Zen (à gauche) assiste à une conférence de presse à Hong Kong, le 18 août 2021. (ISAAC LAWRENCE / AFP)

Joseph Zen est libre. Ce cardinal catholique pro-démocratie, arrêté mercredi 11 mai à Hong Kong, en vertu de la loi sur la sécurité nationale a été libéré sous caution quelques heures plus tard par les autorités pro-Pékin. La chanteuse et militante pour les droits LGBT+ Denise Ho, arrêtée en même temps que lui, a également été libérée sous caution.

Ces personnalités très en vue ont en commun d'avoir participé à la gestion d'un fonds – aujourd'hui dissous – destiné à financer la défense des militants interpellés lors des grandes manifestations pro-démocratie qui ont secoué l'ancienne colonie britannique en 2019.

Un homme d'Eglise remonté contre l'influence de Pékin

Le prélat s'est toujours élevé contre tout accord entre l'Eglise catholique et Pékin sur la nomination des évêques chinois, en estimant qu'il s'agirait d'une trahison à l'égard des membres persécutés de l'Eglise non officielle en Chine.

Invoquée pour arrêter ces militants, la loi sur la sécurité nationale a été imposée par Pékin à Hong Kong en 2020 en réponse aux immenses manifestations de l'année précédente. Cette loi a écrasé toute dissidence dans ce centre d'affaires asiatique, où l'expression était autrefois libre.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Hong Kong

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.