Hong Kong : la Chine menace d'intervenir militairement

Face au mouvement de protestation dans ce territoire autonome, Pékin diffuse des images de troupes massées à la frontière. 

Des blindés chinois aux abords du stade de Shenzhen (Chine), près de la frontière avec Hong Kong, le 15 août 2019. 
Des blindés chinois aux abords du stade de Shenzhen (Chine), près de la frontière avec Hong Kong, le 15 août 2019.  (STR / AFP)

Après deux mois d'agitation à Hong Kong contre l'exécutif pro-Pékin, les troupes chinoises sont manifestement prêtes à intervenir. Un rassemblement de forces de l'ordre chinoises a été vu, jeudi 15 août, à quelques kilomètres de la frontière de Hong Kong. 

Des hommes en treillis étaient massés dans un stade de Shenzhen, la métropole située aux portes du territoire autonome, et de nombreux camions ainsi que des blindés de transport de troupes ont été aperçus. Les hommes, appartenant apparemment à la police militaire, défilaient en rangs serrés, brandissant des drapeaux rouges, ou s'entraînaient à la course à pied, alors que d'autres circulaient à moto à l'extérieur du stade, situé à 7 km de la frontière.

La raison de leur présence au stade n'était pas connue, mais Pékin a laissé planer ces derniers jours le spectre d'une intervention pour rétablir l'ordre dans l'ex-colonie britannique. Les médias de Pékin ont d'ailleurs diffusé des vidéos montrant des convois militaires se dirigeant vers Shenzhen.

"Qu'ils travaillent avec humanité avec Hong Kong" 

Face au risque d’intervention, Donald Trump a appelé Pékin à agir "avec humanité" face aux manifestations. Il a mis la pression sur la Chine en liant les deux dossiers brûlants : le diplomatique (la crise à Hong Kong) et l’économique (les négociations commerciales).

"En Chine, des millions d'emplois disparaissent pour aller dans des pays qui ne sont pas sujets aux taxes douanières. Des milliers d'entreprises quittent le pays. Bien sûr que la Chine veut passer un accord [avec les Etats-Unis]. Qu'ils travaillent avec humanité avec Hong Kong d'abord !" a-t-il mis en garde.