Hong Kong : 230 arrestations lors de manifestations prodémocratie

La police leur reproche d'avoir commis plusieurs infractions, notamment des rassemblements alors que les mesures pour endiguer la propagation du nouveau coronavirus les interdisent.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des policiers face à des manifestants pro démocratie, à Hong Kong, le 10 mai 2020. (YAT KAI YEUNG / NURPHOTO / AFP)

La vague de protestation se poursuit à Hong Kong. Les autorités ont annoncé, lundi 11 mai, avoir arrêté ce week-end 230 personnes lors de manifestations prodémocratie. Les personnes arrêtées étaient âgées de 12 à 65 ans, selon la police. Cette dernière leur reproche d'avoir commis plusieurs infractions, notamment des rassemblements alors que les mesures pour endiguer la propagation du nouveau coronavirus les interdisent.

Dix-huit manifestants ont été transférés à l'hôpital. La télévision a diffusé des images montrant des affrontements avec la police qui a fait usage de gaz au poivre dans le quartier populaire de Mong Kok. D'après l'Association des journalistes de Hong Kong, certains journalistes ont aussi été gazés et interdits de filmer. Sollicitée, la police n'a pas répondu dans l'immédiat.

De nouveaux rassemblements sont prévus par les militants prodémocratie. Ils ont invité deux millions de personnes à se rassembler pour une marche annuelle le 1er juillet qui marque l'anniversaire du passage en 1997 de l'ancienne colonie britannique sous administration chinoise.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.