Etats-Unis : les utilisateurs peuvent continuer de télécharger TikTok jusqu'à nouvel ordre

Un juge américain a bloqué, dimanche, la suspension de l'application ordonnée par l'administration de Donald Trump. Il a en revanche refusé de suspendre l'interdiction totale de l'application sur le sol américain, prévue pour le 12 novembre.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'application TikTok, le 8 novembre 2019. (DADO RUVIC / REUTERS)

Nouveau répit pour TikTok. Les utilisateurs américains vont continuer de pouvoir télécharger l'application de partage de vidéos et ses mises à jour, au moins pour l'instant, après qu'un juge américain a bloqué in extremis, dimanche 27 septembre, la suspension de TikTok ordonnée par l'administration de Donald Trump au nom de la sécurité nationale.

>> On vous explique pourquoi Donald Trump est en guerre contre TikTok

Donald Trump avait signé début août un décret visant à interdire cette application très populaire, qui appartient au groupe chinois ByteDance, à moins qu'elle ne passe dans le giron d'une société américaine. Quelques heures avant l'entrée en vigueur de cette décision, le juge Carl Nicholas a donné raison à TikTok. Le magistrat, nommé par Donald Trump en 2019, a en revanche pour l'instant refusé de suspendre l'interdiction totale de l'appli sur le sol américain, prévue pour le 12 novembre.

TikTok défend le droit à la liberté d'expression

"Nous sommes satisfaits que la cour ait été d'accord avec nos arguments légaux et ait empêché la mise en place de l'interdiction", a réagi TikTok. Lors d'une audience par téléphone dimanche matin, les avocats de TikTok ont déclaré que bloquer les téléchargements de l'appli serait inconstitutionnel et enfreindrait le droit à la liberté d'expression, surtout à l'approche de la présidentielle américaine du 3 novembre.

La plateforme a aussi assuré que cela lui causerait des dommages irréparables en termes de croissance, alors qu'elle gagnait quelque 424 000 nouveaux utilisateurs américains par jour au début de l'été. Donald Trump accuse depuis longtemps TikTok d'espionnage sur ses utilisateurs au profit de Pékin, sans toutefois fournier de preuves de ces affirmations.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.