Cet article date de plus de huit ans.

Démonstration militaire place Tien an Men à Pékin

Le 9 octobre 2011, la Chine fêtait en grande pompe le centième anniversaire de la révolution de Xinhai, qui a entraîné l'abdication du dernier empereur Qing, Aixinjueluo Puyi, et établi la République de Chine. L'occasion d'un défilé militaire dans les rues de la capitale chinoise.
Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Afrique
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Sur la place Tien an Men, les différents corps d'armée défilent devant le président Hu Jintao et son prédecesseur, Jiang Zemin, le 9 octobre 2011. (FTV)

Jiang Zemin y est apparu aux côtés d'autres hauts responsables du parti communiste chinois, lors d'une cérémonie organisée par le président Hu Jintao à Pékin. Des rumeurs avaient circulé dans le pays après que l'ancien N°1 chinois, âgé de 85 ans, n'avait pas participé aux célébrations du 90e anniversaire du parti, le 1er juillet 2011.

La Chine a annoncé en mars 2012 une forte progression de son budget  militaire qui doit augmenter de 11,2% en 2012 à 80,6 milliards d'euros. Les dépenses militaires de l'Asie dépasseront celles de l'Europe en 2012, selon un rapport britannique, qui met en avant la forte croissance économique régionale et les ambitions chinoises.

 

Miltaires au pas, le 9 octobre 2011

Mise en ligne le 26 novembre 2011

 

Selon le rapport publié par l'Institut international pour les études stratégiques, ce renversement de tendance est historique. Si les dépenses militaires de la Chine, 68 milliards d'euros en 2011, doublent pratiquement tous les cinq ans, les autres pays asiatiques consacrent également une part croissante de leur budget à leurs programmes militaires.

Le rapport montre par ailleurs que les dépenses militaires des Etats-Unis ont baissé avec le retrait d'Irak et d'Afghanistan. Cependant, elles arrivent toujours en tête, avec 560 milliards d'euros. Washington a annoncé vouloir transférer davantage de moyens militaires en Asie, notamment des marines vers l'Australie et des navires de guerre vers Singapour.

Condamnation de Pékin qui a accusé Washington de faire preuve d'une agressivité inutile. L'Australie, l'Indonésie, le Vietnam, Singapour, la Thaïlande, l'Inde et d'autres pays de la région augmentent aussi leurs moyens militaires, notamment en mer.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.