Chine : nouveau tour de vis du pouvoir, qui interdit tatouages et piercings

Publié
Chine : nouveau tour de vis du pouvoir, qui interdit tatouages et piercings
France 2
Article rédigé par
A.Miguet, G.Caron, J.Debraux, J.Xiong, C.Wang - France 2
France Télévisions

Le leader de Pékin, Xi Jinping, entend clairement imposer un nouvel ordre moral aux jeunes consciences qui seraient perverties par l'occidentalisation des esprits. En Chine, piercings et tatouages sont désormais interdits, et les jeux vidéo limités. 

Aujourd'hui en Chine, il ne fait pas bon d'arborer piercings ou tatouages sur la peau. Cela peut même priver un joueur de rejoindre l'équipe de football national. Pour le pouvoir communiste, il faut montrer le bon exemple, alors même que les tatouages sont de plus en plus populaires en Chine. Depuis l'arrivée au pouvoir du président Xi Jinping, la vis se resserre toujours plus sur la société. Tous les Chinois sont censés regarder dans la même direction, plus nationaliste que jamais. 

Des valeurs patriotes et virilistes

La reprise en main commence dès le plus jeune âge, à l'école. Les autorités qualifient également les jeux vidéos "d'opium du peuple", et limitent leur utilisation. Les valeurs imposées par le parti doivent être virilistes, et patriotes. "Depuis un an ou deux, le président a décidé de s'en prendre aux mœurs. Il faut une population qui ne soit pas touchée par la décadence", explique Jean-Philippe Béja, sinologue au CNRS. Cela passe par une nouvelle loi sur la famille, désormais considérée comme complice si un enfant sort des rails. La situation ne devrait pas changer de sitôt : à l'automne prochain, le parti devrait renouveler le mandat de Xi Jinping, pour les cinq prochaines années au moins.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.