Chine : la chasse aux contrats commerciaux commence pour Macron

Emmanuel Macron a l'intention de rentabiliser son voyage en Chine. Mardi 9 janvier, il parlera affaires dans l'espoir de signer des contrats importants.

Voir la vidéo
France 3

Après la diplomatie du panda côté chinois, la diplomatie du cheval côté français. Elle est inédite. Emmanuel Macron a offert à son homologue chinois un cheval de 8 ans actuellement en quarantaine, un cadeau qui fait écho au nom chinois du président français qui veut dire : le cheval qui dompte le dragon.

Vente d'avions en vue

C'est un voyage de trois jours qui s'annonce sous les meilleurs auspices. Il devrait surtout être question d'échanges commerciaux et de contrats. Donald Trump, en novembre, avait quitté la Chine avec peu d'assurance sur les conditions d'accès au marché chinois. La balle est désormais dans le camp français pour essayer d'obtenir davantage d'ouverture. Le président américain était néanmoins reparti avec une moisson de contrats s'élevant à 216 milliards d'euros, record à battre. La France devrait signer une cinquantaine de contrats, dont la vente d'une centaine d'avions Airbus pour huit milliards d'euros.

Le JT
Les autres sujets du JT
Emmanuel Macron, le président français, avec Xi Jinping, son homologue chinois, le 8 juillet 2017 au sommet du G20 à Hambourg (Allemagne).
Emmanuel Macron, le président français, avec Xi Jinping, son homologue chinois, le 8 juillet 2017 au sommet du G20 à Hambourg (Allemagne). (IAN LANGSDON / AFP)