Cet article date de plus de cinq ans.

Chine: après le lait frelaté et les choux au formol, les méduses artificielles

En Chine, un nouveau scandale alimentaire touche le pays. De fausses méduses, fabriquées à partir de produits chimiques, ont été saisies sur des marchés. Ce type d'affaires se multiplie dans le pays où industriels et marchands s'affranchissent parfois des règles d'hygiène pour engranger plus de profits.
Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Afrique
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Un pêcheur attrape une méduse, mets très apprécié en Chine, à Qingdao, dans l'est de la Chine. (STR / ZH0122 / AFP China Xtra)

Elle prolifère sur nos plages et nous pique parfois les pieds. Mais en Chine, la méduse est un mets très apprécié. Les Chinois la mangent en salade ou en brochette, marinée dans un mélange de vinaigre, de sel et de sucre.

Mais un scandale alimentaire frappe le produit. De la méduse artificielle, fabriquée à partir de produits chimiques, a été découverte sur le marché de Huzhou, à l'est du pays. Les vendeurs en avaient déjà écoulé 10 tonnes avant d'être arrêtés.

Ces fausses méduses sont gorgées d'aluminium, dont la consommation prolongée peut altérer les os et les nerfs, et entraîner des pertes de mémoire. Ce nouveau scandale alimentaire s'ajoute à une longue liste...

Des choux au formol
En 2012, les autorités chinoises mettent au jour la pratique dangereuse de marchands de choux. Pour éviter que les légumes ne s'abîment en été pendant de longues heures de transports, les vendeurs les recouvraient de formol, comme l'explique Le Monde. Cette substance est hautement cancérigène et provoque des irritations.

Du bœuf au goût de rat
Pire que le scandale des lasagnes au cheval, celui de la viande de rat. Le ministère de la Sécurité publique chinoise a saisi en 2013 «plus de 20.000 tonnes de produits carnés frauduleux». De la viande de rat ou de renard, présentée comme du bœuf ou du mouton, coupée à l'eau ou additionnée de produits chimiques, avait été vendue sur les marchés et dans des boutiques.

Le lait à la mélamine
Le plus gros scandale alimentaire qu'ait connu la Chine reste l'affaire du lait à la mélamine en 2008. Cet article du bureau France 2 de Pékin explique: «Des centaines de milliers d'enfants avaient consommé du lait et de la poudre de lait contenant ce produit chimique, ajouté frauduleusement par des intermédiaires pour augmenter le taux de protéines.» Or, plus le taux de protéines est élevé, plus le lait se vend cher.

Six enfants étaient morts et 300.000 autres intoxiqués à cause de cette escroquerie. La mélamine entraîne un dysfonctionnement des reins.

L'hygiène et la sécurité alimentaire sont un enjeu en Chine, où certaines entreprises, parfois avec la collusion d'officiels corrompus, ignorent les normes par appât du gain.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Chine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.