Chine : à la découverte de la ville des violons

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Chine : à la découverte de la ville des violons
France 2
Article rédigé par
A.Miguet, G.Caron, J.Xiong, A.Cao, J.Zhao - France 2
France Télévisions

Direction la Chine, le numéro 1 mondial de la lutherie. Le pays concentre 70% de la production de violons. 200 000 instruments sortent chaque année de la ville de Huangqiao, surnommée Violonville.

Ici, le violon, des enfants en jouent sur les places publiques, et dès l'école. Comme nous sommes en Chine communiste, ce sont des morceaux patriotiques qui sont répétés. "Je suis très excitée, on va jouer la mélodie de mon peuple", dicte Xu Yang, élève de primaire. Pas de doute, Huangqiao est bien la ville des violons. On en joue, mais on en fabrique aussi, dans des ateliers et des usines elles-mêmes en forme de violon.

Moyen et bas de gamme

200 000 violons sortent de cette usine. 400 employés travaillent sur tous les types. Des violons pour enfants, bas et moyen de gamme, fabriqués à la chaîne. Les deux tiers de la production sont exportés dans 86 pays. Li Shu, 70 ans, est à la tête de l'entreprise qu'il a fondé en 1968. Issu d'une famille de paysans pauvres, il a converti tout le village aux violons. "La ville a fait fortune grâce aux violons, ça nous a inspiré. Autrefois j'étais chef du village et je voulais que ma ville s'enrichisse", raconte Li Shu. 40 instruments par jour passent entre les mains des ouvriers. Ils sont payés à la pièce selon la qualité du violon, entre 60 centimes et 15 euros par instrument.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Chine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.