Cet article date de plus de dix ans.

Cassandre Bouvier, une des étudiantes françaises retrouvées mortes en Argentine, a été violée par plusieurs agresseurs

C'est ce qu'a révélé mercredi à l'AFP une source judiciaire proche de l'enquête."Le profil génétique des prélèvements d'ADN effectués sur le corps de Cassandre Bouvier ne peut être établi car il y a eu plusieurs violeurs", a déclaré cette source, citant le rapport des analyses ADN transmis par l'Université de Buenos Aires à la justice de Salta.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le ruisseau San Lorenzo, dans la province argentine de Salta. (JUAN MABROMATA / AFP FILES / AFP)

C'est ce qu'a révélé mercredi à l'AFP une source judiciaire proche de l'enquête.

"Le profil génétique des prélèvements d'ADN effectués sur le corps de Cassandre Bouvier ne peut être établi car il y a eu plusieurs violeurs", a déclaré cette source, citant le rapport des analyses ADN transmis par l'Université de Buenos Aires à la justice de Salta.

Les autorités judiciaires avaient annoncé mardi que les analyses ADN avaient confondu l'un des huit suspects arrêtés, Gustavo Lasi, dont du sperme avait été prélevé sur le corps de Houria Moumni. Celle-ci avait été agressée sexuellement sans être violée, selon les enquêteurs.

L'interrogatoire de Gustavo Lasi, 24 ans, avait été interrompu à sa demande mardi et devait reprendre vendredi.

La source judiciaire a également précisé que le juge d'instruction Martin Perez n'avait pas encore reçu mercredi les résultats des tests effectués à partir des cheveux trouvés dans la main d'une des victimes.

Les corps de Houria Moumni, 24 ans, et de Cassandre Bouvier, 29 ans, ont été découverts le 29 juillet sur un sentier de la réserve naturelle de la Quebrada de San Lorenzo, proche de Salta (1.600 km au nord de Buenos Aires). D'après les enquêteurs, les deux Françaises ont été battues et agressées sexuellement avant d'être tuées par balles.

Au cours de l'enquête, il a déjà été établi que Gustavo Lasi s'était trouvé en possession d'un appareil photo et d'un téléphone portable ayant appartenu aux Françaises, et qu'il aurait tenté de dissimuler la carabine de calibre 22 utilisée pour abattre Cassandre Bouvier.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.